Anciens : Didier Lamkel Zé (ex-FC Metz) : « Laszlo Bölöni était ok pour que je vienne à Metz »

Dans une interview accordée à So Foot, l’ancien Messin a laissé entendre qu’un retour en Moselle avait été envisagé durant le mercato estival.

Son passage à Metz n’a duré que six mois (prêté par le Royal Antwerp), pourtant le Camerounais a sensiblement marqué les esprits. Un buteur au caractère fort, qui a inscrit trois buts sous la tunique grenat en 9 matchs. « Seulement » pourrait-on dire, mais sa présence technique et athlétique sur le terrain avaient fait un bien fou aux hommes de Frédéric Antonetti, alors lanterne rouge de Ligue 1 2021-2022.

Cependant, après la mission maintien échouée, Didier Lamkel Zé est tombé dans un cercle infernal. Des histoires avec la justice pour un transfert avorté du côté de Nicosie (Chypre), des tensions avec ses entraineurs, et une réputation de fauteur de troubles qui n’arrangeait rien, lui pourrissaient petit à petit sa carrière.

Transféré cet été à Hatayspor en SüperLig, un club détruit par le terrible tremblement de terre qui a eu lieu en Turquie en février dernier, l’attaquant de 27 ans retrouve quelques couleurs. Il a notamment été buteur ce lundi face à Trabzonspor (3-2), après plus d’un an de disette.

Heureux là où il est désormais, Didier Lamkel Zé s’est confié dans les colonnes de So Foot, sur ses chances de revenir en France cet été. Dithyrambique envers son ancien coach Laszlo Bölöni, un intérêt du FC Metz a notamment été évoqué :

« J’ai eu des touches avec Metz et deux clubs de Ligue 2. Dans ma tête, je voulais éviter la Ligue 2 parce que j’espère participer à la CAN avec le Cameroun cet hiver. Le match de la montée (contre Bastia), j’étais au stade Saint-Symphorien et j’ai pu discuter avec Laszlo Bölöni. Je le connais bien depuis Antwerp. C’est un super formateur, un des meilleurs coachs que j’ai eus. Quand on lui disait des choses sur moi, dans mon dos, lui n’écoutait pas et il se rapprochait même de moi. Il m’a beaucoup soutenu. À l’époque, il avait essayé de m’emmener avec lui au Panathinaïkos. Lui était ok pour que je vienne à Metz, il a poussé dans ce sens, mais ça a bloqué au niveau administratif. Courtrai n’a pas voulu me faire mon visa à mon retour du Maroc, donc j’ai dû rentrer au Cameroun, prendre le temps d’être en règle. Et puis Metz est passé à autre chose. »

A la recherche d’un numéro 9 d’expérience, Didier Lamkel Zé aurait sans doute été le candidat idéal pour remplacer Georges Mikautadze. L’ex-Grenat adresse tout de même un message d’encouragements à son ancien club : 

« Accrocher Marseille à 10 contre 11, gagner à Lens, ce n’est pas rien. C’est un bon début de saison malgré la défaite contre Strasbourg. J’espère qu’ils vont très vite se maintenir parce que je respecte ce club et je respecte ce coach. »

Interview à lire en intégralité sur sofoot.com

A.m. 

www.socios-fcmetz.com

Crédit photo : Icon Sport

P