Avant-Match: Angers SCO-FC Metz

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

un nouveau départ!

Après une fin de mercato particulièrement houleuse, pénible et frustrante, les Grenats s’apprêtent à affronter Angers à l’extérieur, sans le moindre avant-centre de métier. Un concours de circonstance rocambolesque et inédit, qui ne relève pourtant pas du fruit du hasard...

Dire que les supporters messins ne sont pas les plus gâtés en ce début d’automne est un doux euphémisme. Car si le mois d’octobre avait relativement bien débuté sur le plan comptable en championnat, un certain nombre d’évènements survenus dans les ultimes instants du mercato n’ont pas manqué à semer le trouble en interne et à déstabiliser l’effectif, par la même. A la gestion épouvantable du transfert de Diallo -le meilleur buteur du FC Metz des deux dernières années- chez le concurrent alsacien s’est ajoutée la poisse inqualifiable d’une blessure longue durée de celui pour qui le trône était désormais promis.

Le jeune Niane a en effet été victime des croisés, portés sur les ligaments de son genou. Autant dire qu’il n’est pas nécessaire de compter sur la pépite sénégalaise d’ici l’été prochain. Et le board grenat de devoir composer jusqu’à la fin de la saison avec une ligne d’attaque à la fois expérimentale, incomplète et dénuée d’automatisme. C’est vous dire le casse-tête qui attend Frédéric Antonetti, dont le retour a été officialisé ce début de semaine à la tête de l’équipe première.

Dans le même temps, le très méritant Vincent Hognon -que nous saluons chaleureusement de la part des Socios- s’est vu proposé du jour au lendemain de reprendre son poste de numéro 2, proposition qu’il a évidemment poliment déclinée, compte tenu de son gain d’expérience en tant que coach principal et de ses nouvelles ambitions légitimement affirmées. Voilà donc le président Serin et ses ouailles quelque peu la queue entre les jambes. Si la solution interne semble préconisée, il ne serait pas étonnant de voir débarquer ces prochaines semaines un attaquant venu de nulle part pour se relancer, tant la situation se révèle critique à l’instant T.

Il faut aussi se mettre à l’évidence que rien n’arrive réellement par hasard, un coup fatal du destin étant si vite arrivé lorsque les choses ne sont pas suffisamment anticipées en amont. Charge au FC Metz de démontrer qu’il est capable de se relever de ce coup de massue qu’il s’est un peu occasionné tout seul, à vrai dire…

Mathieu Desjardin

Les joueurs à surveiller 

SCO Angers : Sofiane BOUFAL

De retour dans son club formateur où il a notamment brillé sous les ordres de Stéphane Moulin entre 2013 et 2015, le milieu offensif angevin sera l’atout numéro 1 côté local.

FC Metz : Opa Nguette

Orphelin de Diallo, privé de Niane et Ambrose (blessure), le club grenat devra compter sur la vélocité et la puissance de Nguette pour asseoir son dispositif offensif.

Les joueurs à surveiller 

SCO Angers : Sofiane BOUFAL

De retour dans son club formateur où il a notamment brillé sous les ordres de Stéphane Moulin entre 2013 et 2015, le milieu offensif angevin sera l’atout numéro 1 côté local.

FC Metz : Opa Nguette

Orphelin de Diallo, privé de Niane et Ambrose (blessure), le club grenat devra compter sur la vélocité et la puissance de Nguette pour asseoir son dispositif offensif.

LES GROUPES

SCO ANGERS

FC METZ 

Crédit photo :  FC Metz, SCO Angers, Onze Mondial

P