Avant-Match : FC Metz – EA Guingamp

”Passer à la vitesse supérieure”

Sans grande solution dans le jeu, les Grenats s’étaient cassés les dents face au promu savoyard lors de la précédente journée. Qu’en sera t-il face à un Guingamp qui a été exempté lors de la dernière journée de L2 ?
Quels sont les enjeux de cette rencontre ?
Réenclencher une dynamique positive à la maison

Plus que jamais lorsque les ambitions sont celles du FC Metz, le salut passera par un service intraitable à la maison, où tout challenger qui se respecte se doit d’être irrésistible. Alors bien sûr, les partenaires de Matthieu Udol auront encore à subir quelques déconvenues et désillusions d’ici la fin mai 2023, mais il s’agit de ne pas perdre trop de points en route sur les bords de la Moselle. Il va de soi qu’au regard de la stature du club du président Serin et de son passé récent au sein de Élite, ses adversaires ne vont pas rechigner à la tâche pour contraindre l’un des grands favoris à la remontée. Tous les moyens seront bons pour ne laisser le moindre espace à des talents comme Jallow, Maziz ou Mikautadze. Aussi bien tactiquement que dans les intentions, le FC Metz est bel et bien pris en chasse par bon nombre des protagonistes de cette L2. A Lazslo Bölöni et son staff de trouver des solutions dans le jeu combiné sans dénaturer la propension de l’équipe à laisser la maîtrise à l’adversaire par séquences pour mieux se projeter en contre-attaque par la suite. Ne pas reproduire le coup de la panne d’Annecy en somme.

socios fc metz
Reconquérir l’entrejeu

On l’avait déjà décelé à plusieurs reprises durant la préparation estivale et a fortiori lors des matchs amicaux du mois de juillet, ce FC Metz version 2022/2023 n’est définitivement pas maître des terres du milieu. Contrairement au groupe lancé en L2 par Frédéric Antonetti en 2018/2019, celui de Lazslo Bölöni éprouve quelques difficultés à trouver son équilibre. Un point d’ancrage qui devrait s’articuler autour de N’Doram mais la sentinelle grenat n’est pas encore tout à fait remise de ses pépins physiques qui la contraignent de façon conséquente depuis deux ans maintenant. A cela s’est ajouté le départ de la jeune pépite ”Bouba” Traoré qui, sans surprise, n’a pas arrangé les choses dans un compartiment déjà bien affaibli par les départs (Pajot, Sarr, Amadou, Tchimbembe, Mbengue dans une moindre mesure et donc Traoré) alors que seul le jeune Jean-Jacques s’est révélé. Mais son profil étant tout de même très semblable de celui de Maïga, l’autre rescapé de la descente, pas sûr que l’Haitien et l’Ivoirien soient souvent amenés à former la paire cette saison…

socios fc metz
Se prémunir d’une équipe guingampaise imprévisible

A l’instar des hommes de Lazslo Bölöni, les protégés de Stéphane Dumont font dans l’irrégularité depuis le début de saison. Avec un parcours en dents de scie (3 victoires, 1 nul et 2 défaites) qui ressemble étrangement à celui des Messins jusqu’à présent, les Armoricains n’ont certes pas disputé leur dernière rencontre de championnat à la maison face à Rodez -pour cause de problème technique décelé dans l’avion des visiteurs- mais cela ne justifie pas pour autant un tableau de marche loin d’être irréprochable, bien que tout à fait correct au demeurant. N’oublions pas que dans un grand jour, les Rouges et Noirs sont capables de faire voler en éclats une défense (NDLR : Guingamp 4-0 Pau, 1ere journée). A contrario, la formation bretonne peut aussi passer complètement au travers (NDLR : Caen 4-1 Guingamp, 4eme journée).

M.D

www.socios-fcmetz.com

Crédit photos: IconSport

P