[BALLON D’OR] Le centre de formation grenat à l’honneur !

Hier soir, la première cérémonie du Ballon d’Or FF a accouché de deux noms bien familiers du côté de la Moselle : il s’agit ni plus ni moins du fuoriclasse Sadio Mané et du roc Kalidou Koulibaly…

 

Depuis deux ans maintenant, le centre de formation du FC Metz est à l’honneur avec les nominations récentes de Sadio Mané (22ème en 2018 et 23ème en 2017). Désormais, Génération Foot à Dakar n’est plus l’unique référence puisque Kalidou Koulibaly, repéré dans les Vosges il y a exactement 15 ans par le club de Carlo Molinari, a également été cité pour la première fois cette année parmi une liste de 30 joueurs. Cette dernière concentre en tout 4 défenseurs et 5 africains, ce qui est tout à fait inédit à ce niveau au XXIème siècle.

Dans un état de grâce cette saison, Sadio Mané a chamboulé tous les compteurs en étant vainqueur de la LDC, finaliste de la CAN, meilleur buteur ex-aequo de Premier League (22 buts) -mais sans tirer un seul penalty- et en figurant comme le meilleur joueur de Liverpool qui a achevé la saison de Premier League en devenant le meilleur dauphin de l’histoire (97 points et 1 seule défaite).

Quant à lui, Kalidou Koulibaly s’est distingué par des performances de haut vol aussi bien dans le Calcio et en LDC avec Naples, club avec lequel il a été vice-champion d’Italie et élu meilleur défenseur du championnat de la saison dernière. Son niveau de jeu époustouflant lui a d’ailleurs valu d’être sérieusement courtisé par les 5 plus grands clubs du monde, sa valeur étant estimée à près de 150 millions d’euros !

A noter que Luka Modric, lauréat 2018, ne figure pas sur la liste à laquelle seuls les journalistes peuvent voter depuis la réforme de 2016 et l’arrêt du partenariat entre France Football et la FIFA pour l’attribution du Ballon d’Or. Pour rappel, les 3 critères majeurs pour l’attribution des votes sont : les performances individuelles et collectives (palmarès) ; la classe du joueur (talent et fair-play) et la faculté à s’inscrire dans la durée.

Au vu de ces critères d’attribution, on comprend mieux pourquoi le virevoltant Sadio Mané est largement pressenti pour figurer dans le top 5, si ce n’est mieux cette année…

 

M.D

P