Edito : Un mercato dans la peau du FC Metz

Renforcer un effectif sans le moindre rond. Pierre Dréossi, directeur sportif du FC Metz, est mis à rude épreuve durant ce mercato hivernal et enchaine les refus.
sociosfcmetz

L’hiver est froid, le mercato est calme. Au FC Metz, recruter s’avère être un véritable parcours du combattant, avec pour principal obstacle : l’aspect financier.  Ne nous leurrons pas, le club lorrain fait partie de ces clubs aux moyens limités, qui traversent le marché des transferts à la recherche de joueurs à moitié prix.

Mais ces derniers sont des perles rares, plus que convoités par tous les chercheurs d’or. Plusieurs clubs jettent leur dévolu dessus, sachant pertinemment que celui qui raflera la mise sera celui qui aura posé le plus de jetons sur la table. A ce jeu-là, le board grenat perd presque toujours le coup, à l’image récemment des échecs Imrân Louza (parti à Lorient), Gaël Kakouta (Amiens SC), Younès Belhanda (Al-Shamal SC), et plus encore…

Néanmoins, il aura fallu un brin d’opportunisme pour réaliser ce qui pourrait paraître comme la casse du siècle. En faisant revenir Georges Mikautadze de l’Ajax Amsterdam (en prêt), seulement six mois après son départ, le Directeur sportif grenat a sans doute effacé un instant les maux des supporters messins. Mais pour combien de temps ?

La réalité a très vite refait surface lorsque la quête au « milieu de terrain de très haut niveau », dixit Bernard Serin, s’est mué en une agaçante partie de roulette russe…  

A.M.

www.socios-fcmetz.com

Crédit photos : Icon Sport

Les derniers articles :
P