[MERCATO FC METZ ☨] : L’éloge de la stabilité

Après un premier mois de compétition au cours duquel le club à la Croix de Lorraine est passé -à peu près- dans tous les états (1 victoire, 1 nul et 2 défaites), il nous a paru opportun d’établir le premier bilan d’un mercato relativement calme sur les bords de la Moselle.

 

L’art de faire du neuf avec du vieux

 

A l’occasion de ses retrouvailles (eh oui, Metz est coutumier du fait !) avec l’Elite du football français, ce serait mentir que de dire que l’équipe désormais officiellement entraînée par Vincent Hognon a fait peau neuve. En effet, on a davantage fait le choix de la continuité en interne, en renouvelant la confiance à un groupe de qualité qui a tout de même marché sur la L2 l’an passé, et pas trop mal d’ailleurs ! Un cap qui n’a rien d’étonnant lorsque l’on se remémore les propos de Frédéric Antonetti -le nouveau directeur/manager général du sportif- qui, dès août 2018, justifiait le choix du recrutement de l’époque en ce sens où ses protégés figuraient majoritairement pour lui comme « un groupe de jeunes joueurs à développer au fort potentiel pour évoluer un jour en L1 ». Voici donc venu le temps de laisser les clés à cette jeunesse triomphante. Espérons que cela porte ses fruits…

 

Une arrière-garde (un peu) renforcée

 

S’il n’a donc pas véritablement souhaité bouleverser l’équilibre d’un groupe plutôt complet qualitativement parlant, le club à la Croix de Lorraine a tout de même eu à gérer le cas épineux du poste de latéral droit. On y reviendra plus tard.

Déjà, commençons par le commencement : dans la hiérarchie des gardiens de but, rien n’a vraiment changé. Les deux recrues de l’an passé sont toujours là et l’on sait qu’ils répondront toujours présent. Le bouillant Alexandre Oukidja, qui a réalisé une grosse saison en tant que titulaire, et sa doublure en la personne de Paul Delecroix continueront de se faire concurrence en toute harmonie.

La charnière centrale, constituée des indéboulonnables Stoppila Sunzu et John Boye, ne devrait pas changer souvent, cette saison ; les deux rocs ayant présenté des garanties assez satisfaisantes jusqu’à présent. Dans la rotation, c’est Mamadou Fofana ainsi que la nouvelle recrue Kévin N’Doram -que l’on présentera plus tard- qui seront logiquement amenés à venir en backup.

Au poste de latéral gauche, Thomas Delaine a vu le club grenat lui installer une concurrence en la personne de Manuel Cabit, venu de l’AC Ajaccio en L2, qui a ainsi été recruté pour pallier la défection chronique d’un Matthieu Udol à la carrière fortement compromise du fait des blessures à répétition qu’il traîne depuis trop longtemps. Sur le flanc droit, si l’on a cru à un moment que ce serait à Laurent Jans que reviendrait le poste, les choses en ont été tout autre ; en effet, le Luxembourgeois ayant émis rapidement des velléités de départ, la cellule de recrutement messine est allée attirer dans ses filets le meilleur joueur à son poste, dans l’antichambre de la L2, pour changer un peu. C’est dans cette optique que Fabien Centonze a signé en Moselle en provenance du RC Lens, alors que les Grenat se sont séparés simultanément d’Ivan Balliu, de Jonathan Rivierez et de Laurent Jans, donc. Des départs qui se font aujourd’hui sentir, car malgré un début de saison plutôt correct, les hommes de Vincent Hognon ont franchement souffert sur leur côté droit, en atteste les 4 buts encaissés par le FC Metz qui ont trouvé leur source dans cette zone du terrain. Alors qu’il représente la seule recrue lorraine à avoir gagné une place de titulaire -du moins pour le moment-, Fabien Centonze va devoir se calibrer très vite aux exigences défensives attendues pour un latéral de niveau L1…

 

L’entrejeu est bien équilibré

 

Cette saison, encore, le FC Metz évoluera majoritairement dans un système en 4-3-3. Dans le milieu à trois mis en place par Antonetti il y a un an de cela, on retrouve l’infatigable, l’inusable, que dire, l’éternel capitaine Renaud Cohade. A ses côtés, il évoluera le plus souvent avec soit Victorien Angban, dont l’option d’achat a été levée sans trop d’hésitation par la direction messine après sa belle saison passée, soit Kévin N’Doram, prêté par l’AS Monaco sans option d’achat, mais avec l’optique de gratter du temps de jeu et de gagner sa place dans un club de L1. Et qui dit système à trois, dit importance du poste de sentinelle. Maillon essentiel de l’entrejeu, la place de numéro 6 est pour le moment réservée à Habib Maiga, pour lequel le club mosellan a également décidé de faire activer l’option d’achat auprès de son club, à savoir l’AS St-Etienne. Un pari gagnant pour le moment, tant le milieu ivoirien se montre indispensable à la récupération en ce début de saison. Le joueur formé dans le Forez sera concurrencé par le prometteur milieu international malien en la personne de Mamadou Fofana, qui a crevé l’écran en L2 mais qui doit encore apprendre. On l’a vu face au PSG récemment que lui aussi pouvait commettre des erreurs de jeunesse, et c’est normal.

 

Le (quasi) néant sur le front de l’attaque

 

Comme la saison passée, le club lorrain a décidé de conforter sa confiance auprès des deux jeunes attaquants sénégalais du club, à savoir Habib Diallo et Ibrahima Niane. Une stratégie qui a plutôt porté ses fruits car, après 4 journées de L1, le premier cité s’est déjà fendu de 3 réalisations tandis que le second s’est contenté de quelques apparitions en fin de rencontre et d’une seule titularisation. Son heure arrivera, de toute évidence. Un nouveau visage a néanmoins fait son apparition (assez brève jusqu’à présent) en la personne de Thierry Ambrose, prêté avec option d’achat par Manchester City. Le jeune attaquant français dont les qualités principales sont la vitesse et la percussion évoluait lui aussi en…L2 la saison passée, sous les couleurs des Sang et Or. Pour le moment, difficile d’émettre quelque jugement sur son niveau… En outre, parmi les ex-pensionnaires de Génération Foot, il est à noter que Cheick Tidiane Sabaly a été prêté à Pau en National 1 alors que le FC Metz a enregistré la venue d’un nouveau milieu offensif qui a déjà montré de belles qualités durant les matchs amicaux : il s’agit de Papa Ndiaga Yade, qui pourrait devenir plus qu’une simple solution de remplacement, qui sait ?

Au poste de milieu offensif axial et sur les ailes, le trident Marvin Gakpa-Farid Boulaya-Opa Nguette a toujours la cote auprès du coach, si bien que le numéro 10 messin doit se cantonner à un rôle de joker, pour l’instant. Quant à Ablie Jallow, Vincent Thill et Gauthier Hein, ils ont chacun été prêtés respectivement à l’AC Ajaccio, à Orléans et à Valenciennes en L2 pour engranger de l’expérience et poursuivre leur progression, le club ne comptant malheureusement pas sur eux… Et puis, fin août est arrivée la surprise du mercato. Le FC Metz a en effet enregistré la venue d’un ailier droit en la personne d’Adama Traoré, ancien espoir lillois qui, prêté lui aussi cette saison sans option d’achat par le club de la Principauté, aura pour objectif de relancer sa jeune carrière pleine de promesses…C’est tout le mal qu’on lui souhaite, ainsi qu’à ses partenaires pour une saison qui s’annonce aussi passionnante que déroutante.

 

M.D

P