FC Metz – AS Monaco : Les notes des Messins

Giflés par l’AS Monaco en à peine un quart d’heure de jeu, les Messins ont mené une piètre prestation ce samedi à Saint-Symphorien (2-5). Retrouvez les notes des joueurs que la rédaction a décidé de leur attribuer.
sociosfcmetz

Alexandre Oukidja 3 : Très loin de ses standards, le portier messin a été abandonné par sa défense, avant d’offrir le quatrième but d’une talonnade lunaire devant sa ligne de but. Inadmissible.  

Matthieu Udol 4 : Le capitaine grenat n’a pas compté ses efforts et a tenté de sonner la révolte avec quelques courses. En vain.

Fali Candé 3,5 : Des relances hasardeuses et des pulsions de folie à l’image de sa frappe lointaine, atterrissant dans les mains du gardien. Le défenseur bissau-guinéen a cruellement manqué d’agressivité dans les duels.

Ismaël Traoré 3 : De retour dans le onze titulaire après sa blessure, le roc messin a semblé s’être fissuré. Malmené par des attaquants monégasques plus rapides et plus vifs, Traoré était tout simplement dépassé par la situation.

Koffi Kouao 4 : Mis au placard par Laszlo Bölöni, le latéral droit ivoirien avait à cœur de montrer qu’il avait sa place en tant que titulaire. S’il a aussi souffert défensivement, Kouao s’est montré combattif et a même été récompensé par deux passes décisives en fin de match.

Abou Lô 3 : Replacé en sentinelle pour sa deuxième titularisation en Ligue 1, Lô était sur son petit rythme de croisière. Des récupérations par ci par là, mais une passivité criante qui fait de lui, un joueur assez transparent dans cette rencontre.

Lamine Camara 3,5 : Comme son équipe, le milieu de terrain sénégalais a rendu une copie plus que brouillonne. Multipliant les erreurs techniques, il a paru désorienter sur le terrain en l’absence de Danley Jean Jacques.

Arthur Atta 4 : Clairement au-dessus du lot ballon au pied, le jeune milieu de terrain doit encore s’habituer au haut niveau. Peut-être que s’il avait bénéficié de plus de temps de jeu en début de saison, il serait déjà un tout autre joueur… merci coach !

Joël Asoro (non noté) : L’ailier suédois a pris le tarif du début de match catastrophique de son équipe. Laszlo Bölöni l’a sorti dès la 24ème minute pour faire rentrer Papa Amadou Diallo. Un choix qui s’est finalement relevé judicieux, puisque ce dernier était particulièrement en jambes et a inscrit son premier but en pro !

Georges Mikautadze 3,5 : Symbole d’un homme en manque de confiance, le Géorgien échoue la plupart des gestes qu’il entreprend. Sa volonté persistante de vouloir prouver en solitaire l’empêche de faire les bons choix sur le terrain. Remplacé par le petit Ibou Sané (82ème), qui a harangué la foule après avoir lui aussi marqué son premier but en Ligue 1.

Kévin Van Den Kerkhof 2 : Match à oublier pour le Fennec qui ne s’est jamais remis de sa bourde, provoquant le second but monégasque. Remplacé par un excellent Ablie Jallow (70ème) qui aurait mérité de rentrer plus tôt.

Arnaud. M. avec l’ensemble de la rédaction 

www.socios-fcmetz.com

Crédits photos : Icon Sport 

Les derniers articles :
P