FC Metz: des remplaçants plein de promesses ?

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

De nombreux Grenats ont découvert l’élite lors des 19 premières journées de championnat.

Tout au long de la phase aller, Fréderic Antonetti a été confronté aux absences de plusieurs de ses cadres, obligeant le coach messin à revoir sa copie, ce qui a permis de mettre en lumière le banc des remplaçants.

En défense, Kiki Kouyaté a fait ses premiers pas en Ligue 1. Dans un premier temps, l’ancien troyen a pallié aux absences de John Boye avant de s’installer dans le onze de départ lors du passage à trois centraux. Kiki Kouyaté a connu sa première titularisation face à Nîmes (victoire 0-1), homme du match face à Montpellier il a fini par disputer 10 rencontres (8 titularisations).
Puissant, athlétique, fort dans le jeu aérien, sa présence et ses performances ont densifié l’arrière garde grenat. A 23 ans, Kiki Kouyaté est encore en phase d’apprentissage, lui qui marquait si souvent avec Troyes (6 buts en 18 matchs), n’a pas réussi à trouver le chemin des filets avec son nouveau club. Il lui reste 19 journées pour le faire. A Metz, c’est la révélation de ce début de saison. L’international malien à un bel avenir devant lui.

Au milieu de terrain, les supporters lorrains ont fait connaissance avec Pape Matar Sarr, Youssef Maziz et Warren Tchimbembé. Le premier nommé a débuté dans le championnat de France face à Lyon, dans un match difficile, il n’a pas pu montrer l’intégralité de son potentiel. Le jeune sénégalais a du patienter jusqu’à la 18ème journée pour retrouver du temps de jeu. Contre Bordeaux et Nice, ses entrées ont été intéressantes, on a pu apprécier sa qualité de passe, son sens du placement. Pape Matar Sarr ne s’est pas montré décisif comme il a pu l’être avec GF, cependant à 18 ans avec seulement 126 minutes de jeu, il affiche déjà de belles promesses. Concernant Warren Tchimbembé, ses débuts ont été prometteurs, on a pu mesurer l’impact qu’il pouvait avoir au milieu de terrain, il a été titulaire à 4 reprises sur 12 matchs disputés. Toutefois, ces dernières prestations n’ont pas étés convaincantes, il a paru peu à l’aise dans le système à 5 mis en place par Frédéric Antonetti. Il n’est plus entré en jeu depuis la trêve hivernale. Youssef Maziz, cantonné à un rôle de doublure de Farid Boulaya, a découvert la L1 face au PSG, match dans lequel il s’est procuré une belle balle d’égalisation sans réussir à concrétiser.
Le joueur formé au FC Metz a fêté sa première titularisation face à Bordeaux avant d’enchainer avec la réception de Nice. L’ancien chouchou du Mans, malgré quelques éclairs dans le jeu, n’a pas su profiter de l’absence de l’international algérien pour marquer des points. Il a été à la peine contre des défenses bien en place et expérimentées. Avec 190 minutes de jeu, son apprentissage continue.

 

En attaque, les surprises s’appellent Lamine Gueye et Pape Ndiaga Yade. Le premier n’aurait jamais du jouer sous le maillot grenat cette saison sans un imbroglio administratif, et la seule chose qu’on puisse dire, c’est que ce fut une bonne chose ! Le meilleur buteur palois de l’année écoulée, a disputé une dizaine de rencontres (10 titularisations, 1 entrée en jeu), c’est un véritable poison pour les défenses du championnat de France, il est vif, rapide, technique et incisif. En délivrant une passe décisive et en inscrivant un but il a permis à Metz d’avoir 6 points de plus. Le jeune sénégalais (22 ans) doit encore améliorer sa finition, sa qualité de centre et faire les bons choix dans les derniers mètres. Lamine Gueye n’a pas fini de nous surprendre. Son compère de Génération Foot, Pape Ndiaga Yade (20 ans) a su lui aussi tirer son épingle du jeu, il a été titulaire à 3 reprises pour un but et deux passes décisives ce qui a permis à son club d’engranger 7 points. Pape Ndiaga Yade ne se pose pas de questions, dès qu’il en a l’opportunité, il frappe au but ! Doué techniquement, adroit devant la cage, cet ancien de Deni Birame a su convaincre le staff par ses qualités, il entre régulièrement en jeu, il a disputé 323 minutes de jeu lors de cette phase aller.

Crédit photo: FC Metz, Maxsportsworldtwo.

P