FC Metz : Didier Lamkel Zé : « Je vais donner le maximum pour aider le club à se maintenir »

Dernière recrue en date du FC Metz, l’attaquant camerounais était présent en conférence de presse aux côtés de Laszlo Bölöni en évoquant son amour pour le club et la ville.
socios fc metz

Si le mercato hivernal a été plus que décevant, le FC Metz n’en est pas ressorti bredouille fort heureusement. Après avoir encaissé plusieurs refus de joueurs, les dirigeants grenat ont trouvé pour seule solution de faire revenir ses ex. Choix par défaut ou choix du cœur ? Bonne ou mauvaise stratégie ? Les questions persistent. Néanmoins, Didier Lamkel Zé compte 9 matchs pour 3 buts sous la tunique grenat et avait réalisé deux mois de bonne qualité en Ligue 1, malgré la relégation à l’issue de l’exercice 2021-2022.  

Celui qui n’a jamais caché son envie de rester dans le club lorrain, se réjouit de ce retour qui parvient en pleine période de crise de résultat :  « C’est un plaisir de revenir à Metz, j’ai toujours voulu revenir. Aujourd’hui je suis là, je viens dans un club que je connais bien avec un coach que je connais aussi très bien comme on a travaillé deux ans ensemble. Je suis fier d’être ici, je vais donner le maximum pour aider le club à se maintenir. »

Didier Lamkel Zé et Laszlo Bölöni ont une histoire commune. Les deux hommes se sont connus lors de leur passage à Anvers, en Belgique, où ils ont construit une relation particulière. L’attaquant camerounais de 27 ans en dit quelques mots : « Le coach m’a compris parce que parfois, il m’appelait dans son bureau il me disait ce qu’autres joueurs belges disaient sur moi. C’est un coach qui aime gagner peu importe comment et ils nous a appris ça en Belgique. Gagner, c’est le plus important pour lui. Il m’a dit que tant que je faisais gagner les matchs, il va me faire confiance et va me faire jouer. Quand il m’a appelé pour me demander de venir à Metz, j’étais content. »

Malgré la relégation, Lamkel Zé conserve une belle expérience de son passage en Moselle et que de bons souvenirs avec le peuple messin : « Quand j’étais ici, j’ai connu des coéquipiers qui étaient vrais humainement. Quand un truc ne marchait pas, il te le disait cash. J’ai passé de très bons moments à Metz avec ce public magnifique et fantastique mais dommage qu’on n’a pas pu se maintenir. C’est une bonne petite ville, un très bon club familial, je m’y sentais à l’aise et c’est ce qui m’a motivé à revenir. »

A.M.

www.socios-fcmetz.com

Crédits photos : Icon Sport

Les derniers articles :
P