FC Metz – FC Lorient : Les Notes des Messins

Avec une prestation lugubre, le FC Metz a concédé sa septième défaite consécutive contre la lanterne rouge du championnat (1-2). Retrouvez les notes des joueurs que la rédaction des Socios a daignées leur attribuer.

Alexandre Oukidja 4,5 : Le dernier rempart messin a fait ce qu’il a pu mais cela n’a pas suffi pour permettre aux Grenats de conserver le point du match nul.

Matthieu Udol 3 : À l’image de ses coéquipiers de l’arrière garde messine, le capitaine de Metz est passé à côté de sa rencontre. Il a été incapable d’insuffler le vent de la révolte à ses partenaires !

Fali Candé 4 : Le défenseur central grenat nous a habitué à mieux. Moins agressif et volontaire qu’à l’accoutumé. La CAN a laissé des traces…

Ismael Traoré 4,5 : Le guerrier a livré une prestation moyenne, loin du niveau de ses dernières prestations.

Maxime Colin 2 : L’inconnu dans la maison… Comment László Bölöni peut-il le préférer à Koffi Kouao ? Aucun apport défensif, ni offensif, on se demande comment il peut être titulaire en Ligue 1.

Danley Jean Jacques 3 : Aussi volontaire que maladroit, l’international haïtien serait plus utile avec un positionnement différent peut-être.

Kévin N’Doram 3,5 : Rapidement averti, le milieu de terrain messin a dû lever le pied pour terminer la rencontre. Moins présent sur les phases offensives, il s’est contenté du minimum syndical, comme bon nombre de Grenats.

Lamine Camara 4,5 : Où est le joueur qui a fait vibrer la planète football durant la CAN 2023 ? Mal utilisé par Laszlo Bölöni, l’international sénégalais n’est pas au mieux sur le terrain pour exprimer son énorme potentiel.

Kévin Van Der Kerkhof 4 : Le Fennec pour son retour Saint-Symphorien espérait certainement mieux faire. Émoussé, il n’a pas eu son influence habituelle sur les offensives du FC Metz.

Didier Lamkel Zé 5,5 : Pour son retour en Ligue 1, l’international camerounais aura eu le mérite de relancer Metz en égalisant rapidement après l’ouverture du score.

Georges Mikautadze 3 : Le vrai Roi Georges doit être encore à Amsterdam. Méconnaissable, l’international Géorgien peine à retrouver ses sensations dans une équipe à la dérive. Logique après presque six mois sans jouer.

M.M.

www.socios-fcmetz.com

Crédit photos : Icon Sport

Les derniers articles :
P