FC Metz : Laszlo Bölöni, stop ou encore ?

Une série de défaites historique, des joueurs en perdition, une philosophie de jeu ultra défensive … le FC Metz doit-il encore insister avec Laszlo Bölöni pour se maintenir ?

La révolution du FC Metz doit-elle passer par un changement d’entraineur ? Avec sept défaites de rang en championnat, le club à la Croix de Lorraine tombe doucement à la dérive, et la question de la légitimé de Laszlo Bölöni à la tête de cette équipe mérite d’être posé.

Cette place de barragiste à l’heure où nous écrivons ces lignes est le résultat d’un manque offensif criant, qui dure depuis le début de saison. Près d’un match sur deux en Ligue 1, le FC Metz ne marque pas. C’est la réalité des faits. D’aucuns diront que le coach Bölöni a été mal servi par ses dirigeants en période de mercato, d’autres diront que le football moderne lui échappe. Ou peut-être les deux.

sociosfcmetz

Avec une philosophie de jeu se basant exclusivement sur la défense, difficile d’imaginer un maintien facile dans l’Elite. Cela peut passer une fois comme cela s’est produit face à Lens (0-1), mais face à des concurrents directs, censés être équivaut (Toulouse, Lorient, Le Havre, …), la victoire se doit d’être un objectif. Et dans le football, pour gagner, nous ne vous apprenons rien : il faut marquer.

En marge de la défaite face à Lorient (1-2) dimanche dernier, le technicien roumain paraissait dépassé par la situation, avec des changements parfois hasardeux, ne comprenant pas le déclin de ses hommes en début de seconde période. Semaine après semaine, l’entraineur messin se répète. Mais nous ne voyons aucune amélioration. « Il y a des manques difficiles à corriger », disait-il encore en conférence de presse d’après-match.

sociosfcmetz

Enfin, les joueurs messins eux-mêmes ne semblent plus adhérer totalement au discours du coach. En zone mixte, Fali Candé donnait le ton : « On ne peut pas faire toujours la même chose et attendre un résultat différent. Il faut changer quelque chose mais ce n’est pas à moi de dire quoi ». « Nous nous devons de respecter les consignes », rappelait Ismaël Traoré après la rencontre.

De son côté, Bernard Serin confirmait dans les colonnes du Républicain Lorrain, garder une totale confiance en Laszlo Bölöni. En début de saison, L’entraineur âgé de 70 ans et son staff ont prolongé pour une durée d’un an supplémentaire, soit jusqu’en 2025. Eternel Bölöni.

A.M.

www.socios-fcmetz.com

Crédit photos : Icon Sport

Les derniers articles :
P