FC Metz – Montpellier HSC : Les notes des Messins

Dans le brouillard de Saint-Symphorien, le FC Metz s’engouffre au classement après la nouvelle défaite face à Montpellier (0-1). Découvrez les notes des joueurs que les Socios ont décidé leur attribués.

Alexandre Oukidja 7,5 : Oh heureusement qu’il était là ! Un Oukidja “on fire” sans qui, la valise aurait été bien plus lourde pour les Messins.

Matthieu Udol 4,5 : Match très mitigé pour le capitaine messin, qui malgré sa bonne volonté offensive, n’a pas su cadenasser son couloir. Du mieux en seconde période à l’image de son équipe.

Ismaël Traoré 5,5 : Plutôt tranquille et concentré, l’ancien Angevin n’a comme à son habitude montré aucune largesse défensive de sa part.

Christophe Hérelle 4,5 : L’ancien Brestois a mis du temps à rentrer dans sa rencontre. La preuve avec une seconde mi-temps quasi parfaite pour les axiaux.

Maxime Colin 5 : Pas inintéressant aussi bien défensivement qu’offensivement, Colin monte en puissance et commence à glaner en confiance. Remplacé par Cheikh Sabaly (85ème).

Danley Jean Jacques 4 : Le milieu haïtien a presque tout raté lors de ses 45 premières minutes. Mais il s’est rattrapé en exécutant plusieurs retours défensifs précieux et en se projetant davantage au retour des vestiaires. Dommage un match se joue 90 minutes…

Lamine Camara 3 : Des mauvais choix de passes et des pertes de balle agaçantes, … le récent “meilleur jeune joueur africain de l’année” ne s’est pas montré au niveau de cette distinction. Remplacé à la mi-temps par Kévin N’Doram, qui à l’inverse, était en jambes et à pousser les siens vers l’avant.

Ablie Jallow 3,5 : Pour lui non plus, ce n’était pas fabuleux. Le meneur de jeu grenat n’a en rien été impactant et il en a d’ailleurs payé les frais. Remplacé à la mi-temps par le jeune Ibou Sané, qui entre doucement dans les plans de Laszlo Bölöni.

Papa Amadou Diallo 3 : On ne l’a pas beaucoup vu, l’ailier sénégalais a tendance à trop se cacher. Ce manque de confiance ne lui permet pas encore de s’élever au niveau de la Ligue 1. A cédé sa place à la 55ème minute pour l’entrée de Joël Asoro.

Simon Elisor 4,5 : L’attaquant grenat s’est battu mais n’a jamais trouvé la solution. Souvent dos au but, c’est dans la surface de réparation que les choix furent difficiles à l’instar de sa bicyclette tenté et contré par un défenseur montpelliérain.

Kévin Van Den Kerkhof 5,5 : Le jeu a penché de son côté notamment en seconde mi-temps. Ses déboulés, souvent conclus par des centres, ont fait énormément de bien. Sans réussite…

Arnaud M., avec l’ensemble de la Rédaction 

www.socios-fcmetz.com

Crédit photos : Icon Sport, J.S. 

Les derniers articles :
P