FC Metz – OGC Nice : Les Notes des Messins

Au terme d’un nouveau match soporifique offensivement, les Grenats ont concédé une troisième de rang en championnat face aux Aiglons (0-1). Découvrez les notes des joueurs que la rédaction des SOCIOS a décidé de leur attribuer.

Alexandre Oukidja 5 : Légèrement fautif sur le but niçois, le portier messin a passé une soirée assez tranquille après l’ouverture du score du Gym.

Matthieu Udol 3,5 : Le capitaine messin a essayé de se projeter vers l’avant, de centrer sans trop de réussite. Il doit apprendre à jouer sans complexe.

Fali Candé 4 : Un match moyen comme la dernière fois face à Strasbourg. Fali Candé est loin du niveau qu’il a pu montrer lors des 5 premières journées du championnat mais a tout de même de tenté de sonner la révolter avec un tir lointain… dans les arrêts de jeu.

Ismaël Traoré 5 : Certainement le meilleur défenseur du match. Pour son retour, l’ex-Angevin a livré une prestation très sérieuse face à une faible attaque niçoise.

Koffi Kouao 3 : Aucune prise de risque, il s’est contenté du minimum. Le latéral droit grenat nous a habitué à beaucoup mieux. Remplacé par Kévin Van Den Kerkhof (70ème), qui s’est offert plusieurs courses vers l’avant.

Joseph N’Duquidi 5 : Assurément l’un des meilleurs Messins sur la pelouse. Beaucoup plus précis dans son positionnement défensif que lors de ses dernières apparitions, le jeune milieu de terrain a essayé tant bien que mal d’organiser un entrejeu en totale perdition. Et il l’a bien fait pendant une bonne partie du match, avant que la fatigue ne vienne lui salir sa note.

Danley Jean Jacques 3,5 : Du mieux chez l’international haïtien, mais toujours pas assez. Danley a récupéré davantage de ballons (3 interceptions), mais n’a pas proposé grand-chose offensivement. Il en est pourtant capable ! Remplacé par Arthur Atta (78ème).

Lamine Camara 2 : A contrario, l’ancien pensionnaire de Génération Foot a livré une prestation cataclysmique. Méconnaissable dans ses prises de décisions balle au pied, Lamine Camara n’a fait que des mauvais choix et a sombré mentalement au fil du match. On se demande encore comment a-t-il pu rester 90 minutes sur la pelouse. C’est certain, ce poste de numéro 10 ne lui convient pas du tout…

Papa Amadou Diallo 3,5 : Jeté dans la gueule du loup d’emblée par son coach, pour sa première titularisation de la saison, Diallo s’est montré trop discret. Les peu de ballons qui lui ont été adressés ne lui ont pas servis d’élan pour aller provoquer son vis-à-vis. Dommage. Remplacé par Cheikh Sabaly (64ème), pas plus transcendant.

Ablie Jallow 3,5 : Plus fin techniquement que ses partenaires, le Gambien a tenté d’ouvrir son pied gauche à plusieurs reprises, quand il ne distillait pas de bons ballons à Koffi Kouao sur le côté droit. A l’image de son équipe, il a globalement manqué de tranchant pour faire trembler les filets. Remplacé par Joël Asoro (70ème).

Oscar Estupinan 4,5 : Pas inintéressant dos au but, le buteur colombien a joué le rôle de point d’appui à ses coéquipiers. Jamais servi dans les bonnes conditions, il n’a pas du tout été dangereux devant les cages adverses, hormis sur sa frappe molle qui a atterri dans les gants du gardien. Difficile de faire mieux vu son profil… on est loin de l’ « attaquant qui va vite et qui marque » que souhaite Laszlo Bölöni ! Remplacé par Simon Elisor (78ème).

Arnaud M., avec l’ensemble de la Rédaction 

www.socios-fcmetz.com

Crédit photos : Icon Sport

Les derniers articles :
P