FC Metz – OL : Matthieu Udol : « Le discours, c’est qu’on n’a plus rien à perdre »

Le capitaine messin s’est exprimé en conférence de presse, avant la réception de l’OL pour le compte de la 23ème journée de Ligue 1.

Avec une série en cours de près de 9 matchs sans victoire en championnat, le FC Metz est en train de tomber en ruine, avant d’affronter l’Olympique Lyonnais ce vendredi à 21h. Loin d’être favoris évidemment, les coéquipiers de Matthieu Udol comptent sur leur abnégation sans faille pour l’emporter :

« C’est un match qu’on veut gagner et qu’il faut gagner, si on veut se relancer dans ce championnat. On ne regarde pas plus loin que ce match-là. Aujourd’hui on sait que ça va être difficile, parce que c’est une équipe maintenant qui est en forme, contrairement au match aller. Mais peu importe l’adversaire, notre seul but c’est de renouer avec le succès »

Dans un stade Saint-Symphorien à guichets fermés, le peuple grenat, guidé par la passion, répondra présent pour tenter de soutenir l’édifice : « Ce soutien-là, en vérité, on l’a depuis le début de la saison. C’est sûr que c’est appréciable de voir un stade rempli pour ce match qui arrive qui est dans la situation où on est. C’est comme une finale entre guillemets à jouer, pour se relancer parce qu’avec cette mauvaise série, il y a un petit trou qui s’est fait et il va falloir par tous les moyens le combler si on veut se maintenir. »

Alors que son coach ne semblait pas vouloir étayer le sujet du discours dans le vestiaire après la défaite à Montpellier (3-0), le capitaine messin se montre plus entreprenant : « Le discours, c’est que dans la position où on est, on n’a plus rien à perdre. Ne pas se prendre la tête avec le potentiel enjeu de chaque match et aussi la pression qui pourrait y avoir du public. On est dans une telle situation où il faut jouer, se montrer et tout donner. Et puis il arrivera ce qui arrivera mais aujourd’hui, il ne faut pas se projeter sur l’issue de la saison et plutôt se projeter sur gagner un match. »

Les supporters « attendent des actes », dixit Alexandre Oukidja dimanche dernier, mais surtout une révolte après des prestations affligeantes et indignes d’une équipe de Ligue 1.

« La révolte ça passe par des résultats. Je peux vous dire qu’on ne lâchera rien, et cetera, mais forcément avec la série qui est en cours, c’est difficile. Même je dis qu’il y a eu une révolte psychologique, et qu’on essaie de faire plus d’efforts, les résultats ne le montrent pas. Je pense qu’on est arrivé à un stade où il faut arrêter un peu de trop parler, il faut gagner tout simplement. », assure Matthieu Udol. 

Alors trêve de bavarderies, et faites honneur au blason messieurs !

A.M.

www.socios-fcmetz.com

Crédits photos : Icon Sport 

Les derniers articles :
P