FC Metz : Papa Amadou Diallo, un début mesuré

Face à l’OGC Nice à Saint-Symphorien, le jeune attaquant sénégalais a discrètement fêté sa première titularisation sous la tunique grenat. Focus sur sa prestation.

Cela vous aura peut-être échappé. Samedi dernier, Papa Amadou Diallo a été jeté dans le grand bain par Laszlo Bölöni, bénéficiant de la méforme du titulaire habituel Cheikh Sabaly au poste d’ailier gauche. L’opportunité pour le jeune espoir sénégalais de briller en Europe.  

Mais pour sa première titularisation en championnat officiel avec le FC Metz, l’ex-pensionnaire de Génération Foot – qui a débarqué en Moselle en avril dernier en compagnie de Lamine Camara et Malick Mbaye – s’est montré plutôt discret. Rares ont été les fois où le garçon de 19 ans s’est projeté vers l’avant, comme il avait su si bien le faire lors des matchs de préparation estivale.

Face à Nice, Papa Amadou Diallo a été dans la retenue, en touchant 27 ballons et en ne tentant qu’un seul dribble, mal exécuté malheureusement. Une autre statistique qui risque de piquer pour un joueur de couloir. Balle au pied, il n’a parcouru que 20 mètres en direction du but adverse, le pire résultat pour un Messin sur le champ ce soir-là. Il ne se rattrapera pas non plus avec les passes, puisque seulement 60% de ses passes ont trouvé preneur (12 sur 20 tentées).

Assurément, le vainqueur du CHAN 2022 et de la CAN 2023 U20 n’a pas pu exhiber toute sa palette. « Papa Amadou Diallo a des qualités, mais il les a montrées par petits morceaux », rapportait coach Bölöni après la rencontre. Ce n’est pas une prestation à mettre à son crédit donc, mais laissons-lui le temps d’apprendre au sein d’une équipe, qui comme lui, doit retrouver confiance.

A.M.

www.socios-fcmetz.com

Crédit photos: Icon Sport

Les derniers articles :
P