FC Metz – Toulouse FC : Les enseignements de la rencontre

Suite à cette nouvelle déception à Saint-Symphorien contre Toulouse, le FC Metz se trouve désormais à seulement deux points de la dernière place du championnat.
Une défense solide

Hier, les défenseurs messins ont répondu une fois de plus présent. Ismaël Traoré, véritable chef d’orchestre, aurait même pu égaliser, sa tête frôlant la barre transversale. Ses récentes performances ainsi que sa régularité ont fait taire les sceptiques, nous inclus. Il s’affirme même comme le meilleur joueur de l’arrière-garde grenat. Seul point noir de ce match : l’expulsion de Herelle, qui, avant cette faute, avait réalisé 70 minutes très encourageantes.

Un milieu de terrain en difficulté

Face au TFC, les milieux de terrain messins ont alterné entre le bon et le moins bon. N’Guessan, pour sa première titularisation, a livré un match correct, tout comme Sabaly. N’Doram n’a pas eu l’impact habituel, et Asoro, probablement affecté par le penalty concédé dans sa propre surface, a complètement disparu de la rencontre.

Georges Mikautadze trop esseulé ? 

L’international géorgien effectuait son retour à Saint-Symphorien après six mois passés à l’Ajax d’Amsterdam. Le buteur grenat, en manque de temps de jeu aux Pays-Bas, était tout près de faire vibrer tout un stade, sa magnifique reprise de volée étant miraculeusement arrêtée par le gardien toulousain. Malgré le retour de Georges Mikautadze, le FC Metz face au Tefece s’est une nouvelle fois créé très peu d’occasions offensives .

M.M.

www.socios-fcmetz.com

Crédits photo : Icon Sport

P