FC Nantes – FC Metz : Joël Asoro : « Je pense que nous allons gagner là-bas »

Présent en conférence de presse, l’ailier suédois s’est montré très confiant avant le déplacement à Nantes pour le compte de la 24ème journée de Ligue 1.

Avec une série en cours de dix match sans succès, la période actuelle du FC Metz est compliquée à vivre pour beaucoup. Pourtant, d’aucuns comme Joël Asoro, arrivent à ressortir du positif :

« C’est vraiment difficile d’en parler. Nous essayons de nous concentrer sur le prochain match toutes les weekends, pour enfin prendre des points. Nous étions vraiment proches contre Lyon, mais ça n’était pas suffisant. Vous savez, les lendemains de défaite ne sont jamais évidents. Vous vous sentez mal et triste mais cette fois-ci, après la rencontre, j’ai senti plus d’optimisme. Tout le monde semblait déterminé à gagner à Nantes. »

De l’optimisme. Il en faut aussi, sans doute, pour faire revivre un vestiaire déprimant. « Je ne nous trouve pas tristes, non. » rétorque l’attaquant messin. « C’est plutôt une envie de donner quelque chose aux fans. Ce n’est pas seulement nous, c’est aussi pour l’environnement et tout le club. Nous voulons tous montrer que nous en sommes capables. Il reste beaucoup de matchs, et je pense que nous en sommes capables. Nous devons être forts. ».

Loin des calculs et des pourcentages de chances de maintien, Joël Asoro garde espoir. « La chose que je dis à tout le monde, c’est que l’espoir sera la dernière chose qui nous abandonnera. Je ne peux vous dire comment garder espoir, chacun le trouve à sa manière. Certains le trouvent à la maison, d’autres en parlant à quelqu’un, c’est différent pour chacun. ».

Les Grenats se déplacent à Nantes avec une nouvelle chance de renouer avec le succès. D’autant plus qu’ils conservent un bon souvenir des Canaris (victoire 3-1 à l’aller). « C’est un match très important pour nous. Nous devons prendre les 3 points, pas jouer le 0-0 ni perdre le match. », assure le numéro 99 messin, qui se dit étonnamment très confiant : « Au vu des entrainements cette semaine, c’est peut-être difficile à croire, mais je pense que nous allons gagner là-bas. Il faut suivre le plan de jeu, et si tous les joueurs se donnent au maximum, je pense que nous prendrons trois points. »

D’un point de vue personnel, le natif de Haninge en Suède vit bien sa nouvelle vie sur les bords de la Moselle. « Je me sens vraiment bien. Les gens sont calmes, je vis près de la campagne, j’apprécie vivre ici. ». Néanmoins, la langue française reste encore une étape à franchir pour l’ancien de Sunderland et Swansea, habitué à parler anglais. « C’est toujours difficile, mais je comprends le langage du football de mieux en mieux. Faire des phrases, c’est plus difficile pour moi. J’arrive à dire des mots, mais parfois, j’en confonds certains d’entre eux. Mais je m’améliore. ».

A.M.

www.socios-fcmetz.com

Crédits photos : Icon Sport

Les derniers articles :
P