FC Nantes – FC Metz : Laszlo Bölöni : « Il y a des saisons où tu es obligé de souffrir »

A quelques jours du déplacement à Nantes, l’entraineur messin s’est présenté en conférence de presse d’avant-match.

Alors que le FC Nantes sera privé de l’un des piliers de son équipe, la sentence en sera de même dans les rangs du FC Metz. Le technicien roumain fait le point sur les actualités de la semaine à l’infirmerie :

« On a eu pas mal de petits soucis. Kévin N’Doram a rechuté de nouveau, il a des problèmes au niveau des mollets. Ablie Jallow va encore avoir besoin d’une dizaine de jours. Pour Ismaël Traoré, ça ne va pas bien. Mais je ne connais pas encore la gravité, je crois que c’est l’autre jambe. Benjamin Tetteh est revenu, il a fait les deux dernières journées avec nous et il ne se plaignait pas. En début de semaine, Kévin Van Den Kerkhof et Joël Asoro étaient absents, pour cause de maladie mais devraient être soignés. »

En pleine traversée du désert, le FC Metz porte sur son dos une série de dix matchs sans victoire en championnat. Pendant que les dirigeants restent indécemment muets, les supporters grondent. László Bölöni lui, s’est montré très tendu à l’issue de la défaite face à Lyon (1-2), proche de perdre son sang-froid. Un chaos total, dans lequel les joueurs doivent tenter de retrouver la joie de fêter une victoire.

« L’atmosphère est lourde », confirme le coach grenat. « Bien sûr qu’elle n’est pas la même qu’à la fin de saison passée par exemple. Ce sont des choses avec lesquelles, on est malheureusement habitués parce qu’il n’y a pas que des bonnes périodes. Il y a des saisons où tu es obligé de souffrir et tu es abattu. Le vestiaire, l’est mais  on sait bien que par le football, chaque semaine, tu dois te préparer pour ressusciter. »

Pour ce faire, Laszlo Bölöni essaie de resserrer les liens avec ses hommes alors que sa tête pourrait être mise à prix, si les finances du club le permettent. « On a eu différents sujets tactiques sur lesquels on est intervenu : le jeu défensif et offensif dans les deux couloirs, le filtre défensif devant la défense, gérer les actions adverses qui se terminent par des centres, … Voilà, on essaie par des petites gouttes d’améliorer ce dont on n’était pas content durant la saison ou des moments qui nous posent des problèmes. Les joueurs ont adhéré à cela. »

A.M.

www.socios-fcmetz.com

Crédits photos : Icon Sport

Les derniers articles :
P