Frédéric Antonetti : « Il n’y a pas de match facile »

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Avant la rencontre face à Dijon, l’homme fort du staff grenat s’est une nouvelle fois prêté au jeu des questions réponses avec la presse.

Le coach lorrain a fait le point sur les joueurs à sa disposition : « Vincent Pajot est forfait, Thierry Ambrose et John Boye se sont entrainés normalement « . Le natif de Vescovato a tenu à clarifier la situation quand les journalistes parlaient de match facile avec la réception des Dijonnais : « il n’y a qu’à se rappeler où on était l’année dernière, on s’est accroché, ce n’était pas facile de jouer contre Metz la saison passée (…) il y a beaucoup de bons joueurs à Dijon, il n’y a pas de match facile, chaque rencontre est toujours très difficile à jouer. Soit parce que l’adversaire t’es vraiment supérieur, soit du même niveau, mais qui veut s’en sortir (…) Il faut qu’on fasse notre jeu, qu’on continue à progresser, quelle que soit l’équipe en face.« 
Quand un journaliste lui demande ce que son équipe doit encore améliorer, le technicien corse enchaîne : « si vous regardez la première mi-temps de Nîmes, pour prendre le dernier match, on a dix fois fait le décalage. On a une occasion de but et un but, j’attends déjà un pourcentage plus important d’occasions de but. Quand on se crée le décalage, il faut arriver au moins à une situation de marquer ». Les médias présents ont également évoqué le huis clos : « On entend tout, ce n’est pas terrible, faut bien s’adapter à la situation. Ce n’est pas le vrai football. » a répondu Frédéric Antonetti.
L’entraîneur messin a ensuite pris le temps d’évoquer la situation de Thomas Delaine : « On a la chance d’avoir deux très bons arrière gauche, c’est une chance (…) Thomas avait fait une très bonne préparation, il s’est blessé. Matthieu a été bon, maintenant il est suspendu. Thomas a une nouvelle chance, il a la chance de pouvoir jouer à gauche ou à droite, n’oubliez pas que c’est un droitier. On a la chance d’avoir trois bons latéraux pour deux places. Je suis très content que Thomas joue, il le mérite. Matthieu Udol a beaucoup progressé offensivement, ils sont bons tous les deux, avec des qualités différentes. En fonction de l’adversaire, on peut choisir l’un ou l’autre ». Avant de conclure : « c’est difficile parfois de dire à l’un ou l’autre qu’il ne joue pas ».
Retrouvez l’intégralité de la conférence de presse sur la page Facebook du FC Metz.
 
Source: FC Metz, Florian Tonizzo 
 
P