Interview : @CultureSangEtOr : « Je ne serai jamais optimiste pour la survie d’une équipe avec Laszlo Bölöni à sa tête ! »

Dans le cadre de notre traditionnelle interview du supporter adverse, @CultureSangEtOr vous donne un avant-goût de cette rencontre entre le FC Metz et le RC Lens.
« Une impression que quelque chose s’est brisé »

A.M. : Le RC Lens reste sur trois matchs de rang sans succès (deux défaites et un nul). Ce coup d’arrêt est-il anecdotique ou inquiétant pour la fin de saison ?

« Je suis un peu inquiet. Pas tant par rapport aux résultats bruts, mais plutôt sur les contenus. On avait par exemple déjà enchaîné 3 défaites d’affilée en décembre/janvier (Nice, Monaco en coupe puis Paris) mais on avait vu des choses intéressantes dans le contenu. Là on ressort de trois matchs qui donnent l’impression que quelque chose s’est brisé. On ressent une forme d’impuissance qui est probablement liée à une usure mentale et physique. Néanmoins, j’ai envie de rester positif et par le passé, on a déjà été capable de relever la tête après des mauvaises passes. Je pense que ce groupe est capable de finir la saison correctement »

A.M. : L’idée d’une nouvelle qualification en Ligue des Champions est-elle abandonnée ?

« Autant je nous sens en mesure de finir la saison de façon positive. Autant je ne nous ne vois pas reprendre 6 points à Lille, 9 à Monaco et 10 à Brest ! Même si ça reste jouable mathématiquement, je trouve Franck Haise réaliste quand il dit que nous sommes un cran en dessous du top 4. L’objectif de fin de saison est clairement de réussir à terminer à l’une des places européennes avec comme concurrents principaux Nice, Reims, l’OM, Rennes voire Lyon qui revient bien. »

« J’ai la crainte de revivre un match similaire ! »

A.M. : Un avenir sans Franck Haise sur le banc du RC Lens la saison prochaine est-il difficile à imaginer pour les supporters ?

« L’an dernier, il avait surpris tout le monde en laissant le doute planer quant à son futur à Lens alors que nous avions réalisé une saison magique. Mais d’une certaine manière, j’ai l’impression que ça nous a un peu tous préparé à ce qu’il puisse partir un jour, sans retour. (grosse ref) De plus, il y a eu pas mal d’agitation en coulisse récemment, et plus globalement on a perdu en sérénité depuis le départ de notre ancien coordinateur sportif Florent Ghisolfi. La saison est éprouvante, on sent qu’on est sur une fin de cycle… Donc ça serait se voiler la face de dire qu’un départ de Franck Haise est impossible. Néanmoins, je ne pense pas trop m’avancer pour dire que l’immense majorité des supporters lensois espère que Franck Haise sera sur le banc l’an prochain pour entamer un nouveau cycle. Si ce n’est pas le cas, ce sera un très gros coup dur et on espère au moins que sa situation sera actée avant le début du mercato. »

A.M. : Ultra dominé au match aller, le FC Metz avait réalisé le hold-up parfait à Bollaert avec une victoire 1-0. Comment abordes-tu la rencontre ?

« J’ai la crainte de revivre un match similaire ! On manque un peu de fraîcheur mentale en ce moment et on peut se montrer fébrile sur des situations anodines en défense et manquer de réussite en attaque. Je n’ai pas trop de doute sur le déroulé du match où nous aurons le ballon et vous procéderez en contre façon Bölöni. Mais on ne respire pas la sérénité non plus. »

« Metz peut gratter une 16ème, voire une 15ème place »

A.M. : Que penses-tu de la saison et de l’effectif du FC Metz ? Les penses-tu encore capables de se maintenir ?

« Quel que soit l’effectif, je ne serai jamais optimiste pour la survie d’une équipe qui a à sa tête Laszlo Bölöni ! Mais au final, vous ne vous en sortez pas trop mal sur la première partie de saison avec le bon mois d’août de Mikautadze. J’avais bien aimé ce que j’ai vu de Lamine Camara, dans la pure tradition de la filière sénégalaise. Et j’avais aussi trouvé que Van den Kherkof pouvait vous apporter par sa vitesse sur les transitions. Malheureusement et malgré le retour de Mikautadze au mercato d’hiver, j’ai l’impression que vous avez été rattrapés par le manque d’ambition de votre coach. C’est difficile d’aller chercher des points en proposant si peu sur une saison. Quand on jette un œil, ça n’avance pas très vite jusqu’à la 14ème place. Donc malgré tout, pour le peu que Mikautadze enfile sa cape ou qu’un cadre comme N’Doram emmène l’équipe, vous pourriez gratter une 16ème voire une 15ème place. Ça serait top pour vous et ça vous permettrait peut-être de pouvoir construire avec quelqu’un qui a plus d’idées cet été. »

A.M : Enfin, un pronostic pour vendredi soir ?

« J’ai fait l’optimiste pour marquer des points sur le groupe de pronos CSO et j’ai mis 4-1 pour Lens. Franchement c’est le cœur qui parle car je m’attends à tout sauf à un match facile. Pour nuancer un peu, je m’attends un peu au même scénario que face au Havre avec Mikautadze qui égalise aux alentours de la 70ème. On arrache le 2-1 à la 80ème et derrière vous lâchez en fin de match. »

Merci encore à Théo, membre de la rédaction sur le site Culture Sang & Or, d’avoir répondu à nos questions.

A.M. 

Crédit photo : Icon Sport

socios-fcmetz.com 

www.socios-fcmetz.com

P