“Le bon début était évidemment un feu de paille”

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

De l’autre coté du miroir avec le  média indépendant ASSE Live .

1) Après un début de saison lancé sur les chapeaux de roue (3 succès de rang sans le moindre but encaissé), St-Etienne a complètement marqué le pas. Comment l’expliquer ?
Le bon début était évidemment un feu de paille. L’intégration des jeunes ont plus difficile que prévu, il y a beaucoup de blessés en défense dont Debuchy qui est très important et aussi le départ non prévu de Fofana. Sans oublier les attaquants qui ne marquent pas, sauf Hamouma.

2) La désorganisation progressive du collectif stéphanois semble coïncider avec le départ de votre plus beau joyau (Wesley Fofana) dont la vente est un record pour votre club. Comment le club compte réinvestir cette manne financière importante ?
Officiellement, on a la réponse : cette vente comble les finances et l’ASSE n’a rien investi de cette somme, c’est Claude Puel qui l’a dit, pas moi. 40 millions avec 0€ réinvesti, cela fait tout de même bizarre.

3) Après de nombreuses saisons sans coupe d’Europe, St-Etienne avait retrouvé cette dernière durant les années Galtier. Regrettes-tu cette période ”bénite” ?
Evidemment que les résultats étaient là avec Christophe Galtier avec également un titre avec la coupe de la Ligue en plus des participations en coupes d’Europe. Il est tout de même resté près de 8 ans au club en tant qu’entraîneur ! Au niveau du jeu, c’était parfois limite, pas très beau mais les résultats étaient là, je le redis et un entraîneur est jugé sur ça, quoiqu’on en pense.

4) Peux-tu nous expliquer en quelques phrases la nature du projet du club depuis l’arrivée de Puel en 2019?
Son projet est simple : faire jouer des jeunes, créer des actifs financiers et faire jouer de moins en moins les trentenaires. Il l’a dit pas plus tard qu’il y a 10 jours, son projet mettra deux ans à se mettre en place, pas avant. Mais une équipe est une somme de personnes, pas seulement une catégorie de personnes. Nous avons analysé les résultats de Claude Puel dans tous ses autres clubs depuis ses débuts, il a rarement très bien commencé mais ses débuts à l’ASSE sont en dessous de sa moyenne. Mais il a également très probablement moins de moyens financiers qu’ailleurs. Mais ceci n’est pas une surprise à l’ASSE, il le savait très bien quand il a signé et ne pas oublier qu’il a aussi une fonction financière car il est manager du club, pas seulement l’entraîneur.

5) Selon toi, quelle est la plus grand force et le principal axe d’amélioration du club du Forez ?
Combien de clubs réussissent sans tête d’affiche, sans moyens ? Probablement très peu. La plus grande force ? La notoriété mais il faut bien être conscient qu’elle diminue au fil des années et qu’elle se recentre malheureusement petit à petit. Cette diminution de cette influence est insidieuse et il faut y faire attention.

P