[Légende Grenat] Grégory Proment, passion grenat

Cormeilles-en-Parisis, le 10 décembre 1978

Celui qui deviendra le leader du milieu messin est né dans une petite commune, située à quelques kilomètres de Paris, à peine. Il commença le football non loin de là, du côté de Saint-Ouen-L’aumône. Mais son histoire avec le FC Metz débute en réalité en 1997 : année de ses premiers pas dans le monde professionnel. Il apprend vite, et franchit rapidement les étapes puisqu’il passe rapidement de la Ligue 1 au fameux tour préliminaire de la Ligue des Champions lors de la saison 1998/1999. Rapidement au niveau d’exigence requis, il brillera notamment en équipe de France des moins de 19 ans avec son coéquipier du FC Metz, un certain Louis Saha. A cette occasion, il remporte l’Euro en Islande contre le Portugal grâce à un but en or de…Louis Saha. S’en suit rapidement son intégration dans le groupe professionnel du FC Metz avec pas moins de 15 apparitions en Ligue 1 et un titre de vice-champion de France en 1998.

 

Une décennie dans l’Est

Au fil des saisons, « Greg » Proment ne cesse de monter en puissance, en gagnant notamment une place importante dans le cœur des supporters grenat. Il devient progressivement le patron dans l’entrejeu messin. Mais, après plus de 10 années passés dans son club formateur, sa situation se complique du fait notamment de la descente en Ligue 2. A l’issue de cette relégation, il se verra attribuer un bon de sortie, avec comme point de chute le Stade Malherbe de Caen.

Caen, sa deuxième maison

Il y a bien un autre club dans le cœur de Grégory : le SM Caen. Il y consacre en effet 4 saisons pour un total de 132 matchs disputés et 2 buts marqués. Ce qui l’a conforté dans son choix d’aller en Normandie, c’est la dimension familiale du club caennais, à l’instar du club à la Croix de Lorraine. Une évidence pour lui, d’autant plus qu’il y rejoint alors son ancien coéquipier à Metz en la personne de Grégory Leca. Les deux milieux défensifs deviennent au fil des rencontres deux indéboulonnables dans l’équipe coachée par Franck Dumas. Après deux grosses saisons et une montée en Ligue 1 acquise, le club est de nouveau relégué en division inférieure en 2009. Issue fatale pour Greg, son contrat n’étant alors pas renouvelé… Il prend ainsi la direction de la Turquie et du club d’Antalyaspor, pour une petite saison. Un transfert qui se transforme vite en flop car il sera rapatrié dans le club normand au bout de 6 mois seulement. Bien conscient sur le fait que le ballon rond demeure sa priorité à ce stade de sa carrière, il reprend goût au football en resignant un bail de 2 saisons et demi en Normandie !

 

Retour au bercail…

Le milieu défensif joue un rôle important dans le maintien du club normand en Ligue 1. Il permettra même à lui seul de faire glaner quelques points à son club. On se souviendra notamment d’une longue frappe de 30 mètres face à Valenciennes et d’un magnifique coup franc face à Évian, ses deux uniques buts avec Caen. Mais puisque toute bonne chose a une fin, c’est avec la satisfaction du devoir accompli qu’il quitte Caen pour se lancer un nouveau défi -et pas des moindres- avec son club formateur lorsque ce dernier traverse la pire crise de son histoire à l’issue de la saison 2011/2012. L’enjeu est évidemment de faire remonter le club à la Croix de Lorraine dans le monde professionnel pour faire survivre tout un club avec ses nombreux salariés. Honoré par la perspective de réaliser cette quête laborieuse, il signe un contrat d’une saison avec le FC Metz. Après une saison réussie et une montée en Ligue 2 à la clé, le capitaine messin décide contre toute attente de raccrocher les crampons et mettre un terme à sa carrière professionnelle. « Greg » a toujours démontré beaucoup de qualités, que ce soit au niveau des coups de pied arrêtés ou de cette capacité à faire bloc devant sa défense, mais il y a bien une chose au-dessus de tout : il sait rendre la pareille aux clubs qui ont cru en lui et lui ont fait confiance…

 

Proment et le football : l’histoire continue

L’histoire commencée avec ses deux clubs chétifs ne s’arrête pas là pour autant. Reparti sur Caen où réside sa famille, il intègre le staff technique. Il prend alors les rênes de l’équipe réserve du stade Malherbe. Il y officie en tant qu’entraîneur puis entraineur adjoint jusqu’en 2018. C’est alors qu’il retourne en Lorraine pour mettre ses qualités humaines et de coaching au service de l’équipe B du FC Metz, là où il œuvre toujours à l’heure actuelle. En attendant l’équipe première, un jour prochain ?

Ah, cet amour éternel du maillot grenat…

 

Crédit photo : RL

Q.D

P