Montpellier HSC – FC Metz : Michel Der Zakarian : « On avait subi en deuxième mi-temps »

L’entraineur montpelliérain s’est présenté en conférence de presse pour aborder ce choc pour le maintien, face au FC Metz.

Qui a parlé de finale ? Le championnat est loin d’être terminé pour Michel Der Zakarian, qui sait tout de même l’importance de la rencontre contre Metz, pour la suite. « Il reste 13 matchs importants. Tu peux perdre dimanche et te sauver, et inversement. Si tu gagnes, il va y avoir une confiance supplémentaire qui va s’engendrer dans le groupe. Quand tu gagnes les têtes sont plus légères, mais il faut s’en donner les moyens. En mettant le contenu qu’il faut, en étant bon avec et sans le ballon, dans les surfaces, … et être efficace surtout. »

En froid avec les supporters depuis les banderoles haineuses déployés face à Nantes, la semaine dernière, le coach arménien compte uniquement sur leur soutien. « Tout ce que j’attends des supporters, c’est qu’ils encouragent l’équipe pour les sublimer. Rien d’autre. Qu’ils fassent du bruit, qu’ils emmènent l’équipe vers l’avant. Qu’ils ne soient pas contents, c’est normal mais ne pas qu’ils sifflent les joueurs. On a besoin de tout le monde. »

Affronter le FC Metz, c’est souvent un bon souvenir pour les adversaires. Ça vaut aussi pour Montpellier, qui a obtenu son dernier succès en championnat sur le terrain de la formation mosellane. Pas pour autant sans difficulté selon Michel Der Zakarian : « On l’avait vu au match aller, on a gagné 1-0 mais il doit y avoir 3 ou 4-0 à la mi-temps. Et en deuxième mi-temps, on avait subi. On s’en rappelle. A nous d’être meilleurs qu’eux, de déployer notre jeu, de gagner les duels, bien se déplacer, être costauds. […] Tout le monde est conscient qu’on a du mal à gagner des matchs, mais il faut aller le chercher et encore plus se souder. Peut-être qu’on va faire un mauvais match et gagner. »

A.M.

www.socios-fcmetz.com

Crédits photos : Icon Sport

Les derniers articles :
P