OM – FC Metz : Kévin Van Den Kerkhof : « On n’a pas le droit de lâcher »

Le piston droit messin s’est exprimé en conférence de presse avant le déplacement à Marseille, pour le compte de la 21ème journée de Ligue 1.

Nouveau rendez-vous pour le FC Metz ce vendredi soir, face à l’OM, pour stopper une série de défaites qui pèse sur le dos des joueurs et des supporters. Après sept revers de suite en championnat, Kévin Van Den Kerkhof ne perd pas espoir pour le maintien : « Autant de défaites, c’est forcément dur à encaisser. Mais malgré tout, on garde une bonne mentalité, on travaille toujours bien aux entrainements. Le groupe n’a pas lâché et ne lâchera pas. Il n’y a rien qui est fait encore. Il reste pas mal de matchs et de points à prendre. C’est compliqué mais on évite de se mettre encore plus de problèmes. »

« Ne rien lâcher ». C’est ce qui ressort le plus du discours de l’ancien Bastiais en conférence de presse, qui garde une pensée pour tout le peuple messin en ces temps sombres : « C’est notre métier, il faut qu’on reste professionnel. Nous on est des joueurs, on sait plein de choses au tour du club : les supporters, la direction, les bénévoles, … On n’a pas le droit lâcher pour eux. Nos supporters, on sait que c’est difficile pour eux comme pour nous. »

sociosfcmetz

Pour autant, comme son entraineur Laszlo Bölöni avant lui, Kévin Van Den Kerkhof refuse d’employer le terme de « crise ». Pour lui, le FC Metz n’a pas encore atteint ce stade : 

« Non, il n’y a pas de crise. La crise, ce serait si on lâche tout, si on ne met plus d’envie dans ce qu’on fait. C’est difficile parce qu’on ne gagne pas donc forcément, je ne vais pas vous dire que tout va bien et que mentalement c’est facile. On s’accroche, on savait que cela allait être difficile. […] Il faut continuer à travailler. On sait qu’on a eu des matchs où la roue n’a pas tourné pour nous, qu’on ne méritait pas de perdre. Je pense que c’est en continuant de cette manière qu’elle va tourner pour nous, et qu’on arrivera à grapiller des points. »

Débordant d’énergie dans son couloir, le piston droit grenat de 27 ans s’est découvert une nouvelle facette au fil de la saison. « J’essaie d’aider au maximum les joueurs. Je me suis amélioré sur le fait de devenir un leader. Je parle beaucoup pendant les matchs et je parle aux plus jeunes aussi pour leur dire de rester concentrer, parce qu’on aura besoin de tout le monde. Peut-être qu’il y aura des joueurs qui n’ont pas joué et qui vont nous aider en fin de saison. J’essaie de galvaniser tout le monde avec Ismaël (Traoré), Christophe Hérelle qui ont plus d’expérience. On est vraiment cette petite bande qui essaie d’emmener tout le monde vers le haut. ».

Les Messins tenteront « de faire douter un maximum » les Phocéens, qui les attendent de pied ferme dans un Stade Vélodrome bouillant.

A.M.

www.socios-fcmetz.com

Crédit photos : Icon Sport

Les derniers articles :
P