PSG – FC Metz : Les Notes des Messins

Loin d’être ridicule, le FC Metz a fait preuve de combativité face à un Paris Saint-Germain inébranlable (3-1). Découvrez les notes et commentaires des Socios sur la prestation des joueurs messins

Alexandre Oukidja 5 : Étonnamment, le portier messin n’a pas eu énormément de boulot. « Ouki » a rassuré sur ses anticipations mais il ne peut rien sur les deux premiers buts encaissés.

Matthieu Udol 6 : Le capitaine du FC Metz a mordu la poussière face à la qualité des dribbles des attaquants parisiens. Mais c’est lui qui a remotivé les troupes en marquant d’une tête croisée à la suite d’un corner tiré au premier poteau. Cela a eu le mérite de faire renaître un mince espoir.

Ismaël Traoré 4,5 : Le défenseur de 37 ans a fait preuve de combativité mais a peiné logiquement qui a fallut lutter face aux accélérations de Kylian Mbappé notamment. L’ex-Angevin est resté concentré et n’a pas daigné baisser la tête.

Christophe Hérelle 5,5 : L’ancien Brestois a été le plus en vue au sein du bloc très compact des Grenats. Le défenseur a sauvé les meubles à plusieurs reprises devant les cages. Il s’est même tenté à une frappe aux abords de la surface adverse

Joseph N’Duquidi 3,5 : La surprise du chef ! Bölöni a titularisé le jeune Forbachois de 19 ans à un poste qui ne lui est pas prédestiné. Pas évident pour lui évidemment, bien que sa copie ne soit pas catastrophique en soit. Sa note est salie par son léger retard sur l’ouverture du score, puis par sa passivité lors du second but, puis par cette passe au gardien mal exécuté … ça ne pardonne pas.

Danley Jean Jacques 4 : L’international haïtien a été généreux, mais a manqué de justesse et de calme lors des rares situations messines. Son axe d’amélioration se situe dans cette capacité à surtout ne pas se précipiter.

Kévin N’Doram 5 : Dans la continuité de Montpellier, Kévin N’Doram a joué un grand rôle dans l’entrejeu. Précieux à la récupération et à la relance rapide, il a souvent eu les bonnes intentions offensives. Son match démontre et confirme que sa présence sera primordiale, à l’approche de la CAN au mois de janvier.

Habib Maïga 5,5 : Lancé sur le champ de bataille, soldat Maïga n’a pas rechigné devant l’effort malgré plusieurs mois en dehors des terrains. Le milieu ivoirien a même livré une prestation plutôt intéressante et prometteuse pour l’avenir. Bölöni sait qu’il peut compter sur lui ! Remplacé à la 58ème minute par Lamine Camara, auteur d’une belle rentrée avec une passe décisive en prime.

Cheikh Sabaly 5 : Quand il en a eu l’occasion, l’ailier sénégalais a fait la différence par sa vivacité et sa vitesse dès sa prise de balle. Malheureusement, la physionomie du match ne lui prêtait pas en sa faveur. Remplacé à la 70ème minute par Ibou Sané.

Joël Asoro 3 : Fantomatique ou presque, le numéro 99 messin n’était pas dans les meilleures dispositions pour montrer ses qualités, placé à la pointe de l’attaque. Le Suédois n’a pas su faire ce premier lien pour lancer les contre-attaques mosellanes. Remplacé à la 70ème minute par Simon Elisor.

Kévin Van Den Kerkhof 6,5 : Au contraire, les grands rushs de l’international algérien ont fait fureur. Ses centres n’ont pas trouvé preneur, bien que Danilo Pereira ne fût pas passé loin de la glisser dans son propre but. L’Homme du match côté FC Metz !

Arnaud M. avec l’ensemble de la rédaction

www.socios-fcmetz.com

Crédit photos : Icon Sport

Les derniers articles :
P