Stade de Reims – FC Metz : @reimsmediafoot : « Metz viendra avec une mentalité de guerriers ! »

A quelques heures du coup d’envoi de la rencontre, nous donnons la parole aux supporters rémois avec cette interview de @reimsmediafoot, qui a accepté de répondre à nos questions.

A.M. : Aujourd’hui, lorsqu’on est supporter du Stade de Reims, 9ème de Ligue 1 à 9 journée de la fin du championnat, rêve-t-on encore d’Europe ?

@reimsmediafoot : « On peut en rêver car tout est possible dans le football. Selon certains scénarios, la 7ème place pourrait être européenne à la fin de la saison et on n’en est pas très loin. Après, il faut être réaliste. En voyant la dynamique actuelle de notre équipe et celle de nos concurrents à l’Europe, c’est difficile de croire réellement à une qualification européenne. Le match face à Metz est un match clé de notre fin de saison. En cas de victoire, on se rapprocherait du Top 7/8, alors que ces équipes s’affrontent toutes ce week-end. Cependant, en cas de défaite, on pourra dire adieu à toute ambition européenne. »

A.M. : Reims reste sur une victoire seulement en 7 matchs, et des contre-performances face à des « petits » de L1 – on entend les clubs luttant pour le maintien – comme Nantes (0-0), Toulouse (2-3) et Lorient (2-0). Une baisse de rythme inquiétante avant le match contre Metz ?

« Elle l’est oui. En 2024, on sent une équipe rémoise moins solidaire, moins proactive et qui n’a plus cette haine de la défaite. Le mercato hivernal et les Coupes internationales ont fait beaucoup de mal à notre équipe, qui peine à retrouver ses valeurs et son niveau de la phase aller. Il est évident que, si on ne joue pas notre meilleur football, on risque de vivre un moment compliqué face à une équipe de Metz en confiance. »

A.M. : Malgré cela, on peut retenir une dernière prestation encourageante face au PSG au Parc des Princes (2-2). Rassuré ?

« Pas forcément. Dans le contenu et dans l’état d’esprit affiché, il y a évidemment du positif à retenir. Toutefois, les matchs contre le PSG sont souvent à part. Il y a une certaine folie et une certaine débauche d’énergie qu’on ne retrouve pas dans les autres matchs. On a souvent fait des bons résultats face au PSG sous l’ère QSI, et régulièrement, on est incapables de capitaliser sur ces résultats car on fait des prestations moyennes juste derrière face à des équipes souvent mal classés. »

A.M : Buteur à l’aller, Teddy Teuma est forfait pour plusieurs semaines. Est-ce un coup dur ? Quelle ampleur a-t-il pris dans l’effectif de Will Still depuis son arrivée l’été dernier ?

« C’est évidemment un coup dur, oui. A l’instar de toute notre équipe, il est moins performant en 2024, mais il reste notre patron au milieu de terrain et notamment techniquement. C’est un joueur qui fait beaucoup d’efforts, qui est à l’aise avec le ballon, qui a une belle qualité de passe et qui a une grosse puissance de frappe. De plus, c’est notre tireur de coups de pieds arrêtés, donc c’est une grosse perte pour nous. On n’a pas d’autres joueurs avec ce genre de profil au sein de notre effectif. »

A.M. : Au match aller, le FC Metz et le Stade de Reims s’étaient quittés sur un score de parité (2-2), avec de beaux buts des deux côtés. T’attends-tu à un même scénario ce dimanche ? Comment abordes-tu cette rencontre ?

« Le match aller était un match un peu fou. Malgré la déception du résultat, j’en garde un bon souvenir car c’était un beau match avec des forts jolis buts. Pour ce match retour, je m’attends à un match très serré, avec peu de buts. Les deux équipes ont des objectifs diamétralement opposés. C’est un match à enjeu des deux côtés, donc je ne vois pas ces équipes prendre de gros risques. Reims a beaucoup de mal face aux équipes regroupées derrière. On manque de solutions et de mouvements offensivement afin de mettre en difficulté les blocs bas. Si Reims souhaite vivre une fin de saison intéressante, on doit attaquer ce match de la meilleure des manières et on se doit de gagner cette rencontre. Toutefois, si Metz joue bien le coup, notamment sur transition, alors cela risque d’être un match compliqué pour nous. »

A.M. : Comment vois-tu cette équipe de Metz, qui elle, reste sur deux victoires consécutives et qui va tout donner jusqu’à la fin pour obtenir le maintien ?

« C’est une équipe qui joue un football un peu “à l’ancienne”, qui laisse volontairement le ballon à l’adversaire. Beaucoup de duels, équipe très athlétique et physique. Une équipe qui cherche constamment les 1 vs 1. C’est une équipe qui peut nous faire mal sur transition. Ils vont venir avec une mentalité de guerriers et avec le plein de confiance. Il est évident que, si on prend ce match à la légère, on risque de pas mal souffrir dans l’impact physique et dans les duels. A nous d’être sérieux, de jouer notre football et de trouver les solutions pour mettre en difficulté cette redoutable équipe messine. »

A.M. : Y a-t-il un ou plusieurs Messins qui te tapent dans l’œil ou te fais particulièrement peur ?

« Je ne vais pas être très original mais les joueurs qui attirent mon attention côté messin sont Lamine Camara et, évidemment, Georges Mikautadze. Deux joueurs avec un gros potentiel et un talent certain. Ils seront, pour moi, les deux joueurs majeurs qui pourront permettre au FC Metz de décrocher son maintien en fin de saison. »

A.M. : Pour finir, un petit pronostic ?

« On a souvent du mal face à Metz. C’est un peu une de nos bêtes noires depuis quelques années. Vu la dynamique des deux équipes, ce ne sera pas un match simple pour nous. Je partirai sur un match nul. »

Merci encore à @reimsmediafoot d’avoir partagé cette interview avec la rédaction des Socios FC Metz.

A.M.

www.socios-fcmetz.com

Crédits photos : Icon Sport 

Les derniers articles :
P