Started in the plaine : un Sarr peut en cacher un autre

Deux anciens Messins ont réalisé une bonne performance ce week-end en championnat. Revenons sur le match de Pape Matar Sarr avec les Spurs et sur celui d’Ismaïla Sarr avec l’OM.

Lancé dans le sprint final de cette fin de saison, aucun club n’a le droit à l’erreur pour viser l’Europe ou le maintien. Deux anciens messins ont cependant su tirer leur épingle du jeu en délivrant une prestation solide avec leur club. Ces deux protagonistes sont Pape Matar Sarr et Ismaïla Sarr, jouant respectivement pour Tottenham et l’Olympique de Marseille. Les deux compatriotes sénégalais ont le point commun d’avoir été décisif ce week-end.

 

En effet, en déplacement à Aston Villa, Pape Matar Sarr et les siens ont longtemps buté face au but d’Emiliano Martinez avant de trouver la faille peu après le début de la seconde mi-temps. L’ancien messin est parfaitement lancé dans la profondeur. Il profite de sa pointe de vitesse pour adresser un centre millimétré à James Maddison positionné sur la ligne des 5.5 mètres du portier argentin. L’international britannique ne se fait pas prier pour transformer cette occasion et crucifie le gardien. Les Spurs parviendront à marquer le second but dans la foulée avant d’inscrire deux unités supplémentaires au compteur lors du temps additionnel. Le Sénégalais sera quant à lui remplacé à la 70e minute de jeu. 

Subséquemment, du côté de l’Orange Vélodrome, Ismaïla Sarr et les Olympiens ont confirmé la bonne forme du moment en enchaînant une cinquième victoire de rang toutes compétitions confondues. L’arrivée de Jean-Louis Gasset a relancé le club phocéen et l’ensemble des joueurs. Le Sénégalais a été décisif dans une situation similaire à celle de son compatriote. Il reçoit le ballon dans son couloir avant d’aller au duel face à la défense nantaise pour délivrer une passe décisive à Aubameyang présent tel un renard des surfaces.

En grande forme, son apport défensif et offensif fait énormément de bien à cette équipe marseillaise. À l’image de sa récupération musclée du ballon à la 80e qui lance une action encore décisive pour le doublé du buteur en forme. L’ancien messin a été très productif dans son couloir, ce qui lui permet de récolter une fois de plus les louanges de Jean-Louis Gasset.

Grâce à ce succès, les Spurs reviennent à deux points de la quatrième place (avec une journée de retard) synonyme de qualification en Ligue des Champions. In Fine, les Phocéens pointent à la septième place à 7 points de Brest, deuxième. 

V.L.

www.socios-fcmetz.com

Crédits photos : Icon Sport 

Les derniers articles :
P