L’édito show de Jojo !

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Merci Vincent !

Qui aurait cru que cet Hognon là allait nous mettre les larmes ? Qui aurait cru que son départ allait affecter des supporters longtemps en faveur de sa démission ?

Décidément, ce FC Metz n’a pas fini de nous surprendre. Après le départ surprise d’Habib Diallo à Strasbourg, le club grenat annonce le retour de Frédéric Antonetti comme entraîneur principal. Une décision qui entraîne le départ de Vincent Hognon, non désireux de retourner dans l’ombre du technicien corse. Mais que retenir de son bilan au club ? Il a fait des choix douteux qui ont fait perdre des points : c’est vrai. Il a (trop) souvent oublié qu’il avait droit à cinq changements : c’est vrai. Il fabriquait des compositions trop frileuses, même en supériorité numérique : c’est vrai aussi. Au final, les supporters ne l’ont jamais vraiment compris. Mais Vincent Hognon a su travailler dans la discrétion, calmer les eaux qui s’agitaient autour de lui pour finalement parvenir à atteindre la bouée. Puis, encore plus esseulé après le départ de Jean-Marie De Zerbi, il a su fédérer son groupe et obtenir un maintien précieux qui permet de stabiliser le club dans l’élite. Lui, l’enfant de l’autre club, chahuté, critiqué, discuté, a su porter haut la Croix de Lorraine et rien que pour ça nous pouvons lui dire : Merci Vincent !

Crédit photo: F.C Metz

P